AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alcool et Inspiration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Alcool et Inspiration   Mar 18 Aoû 2009, 00:42

Mes amis, je vous l'avoue.
J'ai bu ce soir et je dois dire que j'étais saoul.

En rentrant jusque chez moi par le Tram que nous offre la ville de Bordeaux (Alain Juppé, vieille canaille !), j'ai été soudainement pris par l'inspiration !

Vite ! Je sors mon bloc note et je commence à rédiger un nouvelle. Ou plus exactement je poursuis un écrit sur lequel je restais bloqué.
Je relirai demain pour savoir si cela était bien.

Mais une reflexion s'offre du coup à moi.
Je n'ai jamais compris ces auteurs, ces musiciens et poètes qui faisaient l'apologie de la "défonce". Baudelaire le premier disait qu'il écrivait sous Ether...
Je ne vais pas dire ici que je recommande la débauche mais seulement que je saisi, peut-être, ce que voulaient dire certains.

Ce qui m'a frappé ce soir, dans ce tram, c'est que je n'ai pas cherché mes mots, mes tournures de phrases. Tout s'est imposés naturellement.
Comme si le blocage de la reflexion avait été detruit. Je ne reflechis plus, je pose, immédiatement, mes idées. Bonnes ou mauvaises.
Désinhibé.

Voilà, pourquoi, je pense ce soir, tous ces auteurs utilisaient des substances. Pour ne plus reflechir à ce qu'ils doivent faire. Simplement le faire.

Mais pour approfondir mon point de vue je dois dire aussi que je trouve ça idiot. Car cela vire trop souvent à l'éxagération. Comment être sûr ensuite que les idées viennent de nous et non d'un paradis artificiels ? Je l'ai senti ce soir. L'état de sobrièté dans lequel j'étais ma simplement aidé à sortir ce que j'avais déja en tête mais que je n'osais coucher sur papier à cause d'un excés de reflexion. Je refuse qu'un produit guide mon travail, car, sinon, pourrai-je toujours dire que cela vient de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Estebahn
Maître du Savoir
Maître du Savoir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2145
Age : 27
Jeux Préférés : Soul Reaver, Morrowind, Way of the Samurai
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Mer 19 Aoû 2009, 12:01

Quoi, mais c'est révoltant ! Où est la décence ? Où est la pudeur ? Les gens... les gens ne feront-ils donc rien ?!
Olala, ma tête... tout tourne...

Je me suis déjà penché sur la question l'hiver dernier, alors je devrais pouvoir en parler avec toi. J'aime bien écrire, et le mythe de la cuite qui rend mystique, ça me séduisait beaucoup.

Neithan a écrit:
Ce qui m'a frappé ce soir, dans ce tram, c'est que je n'ai pas cherché mes mots, mes tournures de phrases. Tout s'est imposés naturellement.
Comme si le blocage de la reflexion avait été detruit. Je ne reflechis plus, je pose, immédiatement, mes idées. Bonnes ou mauvaises.
Désinhibé.
Et je pense que t'as analysé ça avec justesse - je ne pourrais plus vraiment mesurer ça (c'est un vieux document Word, va faire la différence entre le premier jet et la modification, maintenant :s), mais en gros, j'en garde le même souvenir : l'efficacité, l'impression d'être plus en phase avec ce qu'on fait. D'être plus concentré et plus à l'écoute de soi (en tout cas pour moi).

Neithan a écrit:
Je refuse qu'un produit guide mon travail, car, sinon, pourrai-je toujours dire que cela vient de moi ?
Et voilà : tu bois, et après, tu dis n'importe quoi. Allez, appuie-toi sur mon épaule, je te ramène.

(En fait, je ne sais vraiment pas... peut-être que l'alcool exacerbe ta sensibilité, ou qu'il te rend moins timoré - mais ça ne remplace pas le parc lexical, la qualité de la syntaxe, les réflexes de style (ou l'absence de tout ça). Ça ne remplace pas les films que tu as vu et les livres que tu as lu : à la plume, c'était toujours Neithan. On ne pourrait pas dire que ça ne vient pas de toi, ce serait prêter à l'alcool des propriétés qu'il n'a pas.
Non ?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Mer 19 Aoû 2009, 13:04

Citation :
ce serait prêter à l'alcool des propriétés qu'il n'a pas.
Non ?

Evidemment. Mais je n'appliquais pas ce phénomène à l'alcool précisement. Je parlais de choses beaucoup plus virulente. Les drogues dures.
Baudelaire décrivait des choses, des phénomènes qu'il ne pouvait voir que en étant dans un état trés peu catholique.
Des albums entiers d'artistes des années 70 contiennent des éléments issus de la défonce. Regarde les Beatles, Pink Floyd entre autre.

Ce que je souligne ici c'est donc le fait qu'un monde artificiel puisse être le moteur d'une imagination.
Et donc je veux dire que cela ne peut réellement être mon imagination si elle est issue d'un monde artificiel, et donc irréel.
Ce n'est pas seulement moi, c'est moi + quelque chose d'autre qui me laisse, de plus, un sacré manque ou une sacrée gueule de bois.

Citation :
Quoi, mais c'est révoltant !

Oui, oui.

Citation :
Et voilà : tu bois, et après, tu dis n'importe quoi. Allez, appuie-toi sur mon épaule, je te ramène.

laughing
Je te jure que ça allait bien quand j'ai rédigé ce point de vue.

Sinon je pense que tu as mis les mots juste sur le phénomène.
Citation :
peut-être que l'alcool exacerbe ta sensibilité, ou qu'il te rend moins timoré - mais ça ne remplace pas le parc lexical, la qualité de la syntaxe, les réflexes de style (ou l'absence de tout ça). Ça ne remplace pas les films que tu as vu et les livres que tu as lu

C'est tout à fait ça. Et c'est bien pour ça que je tiens à faire la différence entre un petit état de sobriété et la culture de la défonce ( t'es un artiste, tu te drogue : Je hais Pete Doherty ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Estebahn
Maître du Savoir
Maître du Savoir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2145
Age : 27
Jeux Préférés : Soul Reaver, Morrowind, Way of the Samurai
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Mer 19 Aoû 2009, 16:51

Neithan a écrit:
Et c'est bien pour ça que je tiens à faire la différence entre un petit état de sobriété et la culture de la défonce
Mince, je ne suis pas sûr de te suivre - tu fais seulement référence à ton incartade du tram, ici, ou tu entendais étendre le constat au problème en général ?
(Parce que, je ne sais pas si c'est dans ce sens là que tu le disais, mais je pense effectivement que l'alcool - pour moi au dessus de tout reproche, petite ou grande quantité - et les hallucinogènes sont à traiter séparément.)

Neithan a écrit:
Mais je n'appliquais pas ce phénomène à l'alcool précisement. Je parlais de choses beaucoup plus virulente. Les drogues dures.
Sans trop m'avancer, je crois qu'on peut dire qu'avec des drogues dures, le cerveau ne fait que répondre de façon mécanique à ce que tu lui donnes. Le rôle de ton identité dans ce que tu ressens, dans ce qui se passe dans ta tête, en est d'autant diminué. Du point de vue de la création et de l'inspiration, pour moi, ça change bien-sûr tout.

Neithan a écrit:
Ce que je souligne ici c'est donc le fait qu'un monde artificiel puisse être le moteur d'une imagination.
Et donc je veux dire que cela ne peut réellement être mon imagination si elle est issue d'un monde artificiel, et donc irréel.
D'ailleurs, personnellement, je formulerais ça autrement - est-ce que ça n'est pas plus juste de dire que la drogue, finalement, "se substitue" à l'imagination ? (je ne dis pas ça pour te corriger, je te pose vraiment la question)

Sinon, si j'ai bien compris, c'est la culture de la défonce qui te répugne, pas le fait d'utiliser des psychotropes pour trouver l'inspiration ? (les poèmes de Baudelaire et les chansons des Pink Floyd, tu les renierais en même temps que Pete Doherty ?)

(Une petite parenthèse.)

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Don Estebahn le Mer 19 Aoû 2009, 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Mer 19 Aoû 2009, 20:56

Je m'aperçois en effet que j'ai été un peu confus... J'ai peut-être un peu perdu le fil directeur de ma pensée.

Allez[retrousse ses manches], on va mettre un peu d'ordre là dedans.

Tout d'abord le but initial de ce point de vue était de souligner la magie de la désinhibition ! Lorsque les barrières (une overdose de reflexion, la timidité,etc...) tombent l'être humain est capable de laisser libre cours à ce qu'il possède au fond de lui. C'est ce qu'a illustré mon aventure nocturne dans le tram bordelais.
Tu avais d'ailleurs trés bien compris ça Don.

Seulement, pris d'un remord, d'un sentiment coupable, j'ai voulu faire la distinction avec la consomation abusive de produit hallucinogène, fréquente chez les artistes. C'est là que je me suis égaré.

Ensuite j'ai tant bien que mal essayé de répondre à Don.
Don a écrit :
Citation :
je pense effectivement que l'alcool - pour moi au dessus de tout reproche, petite ou grande quantité - et les hallucinogènes sont à traiter séparément.)

Nous sommes donc d'accord.

Nous avons donc glissé vers un débat plus général(flûte, cela voudrait il dire que nous ne sommes plus à notre place dans la section "Point de Vue"?).

Don a écrit :
Citation :
est-ce que ça ne serait pas plus juste de dire que la drogue "se substitue" finalement à l'imagination ?

Je ne suis pas sûr... Pour tout te dire je n'ai jamais pris de drogues dites dures et je ne suis déja pas grand consommateur de drogues douces.
Donc d'un point de vue purement théorique je dirai que les hallucinations s'appuient tout de même sur le profil psycologique du consommateur. Je veux dire par là que chacun aura son propre délire issu de ses souvenirs,de son caractère. C'est pour ça que je parlais d'influence et non de substitution.
Mais bon, dur d'être formel sur ce sujet. Si tu trouves un ancien toxicoman ou un un article traitant du sujet...

Don a écrit :
Citation :
Sinon, si j'ai bien compris, c'est la culture de la défonce qui te répugne, pas le fait d'utiliser des psychotropes pour trouver l'inspiration ?

Eh bien... non. Justement bien que je sois un grand grand fan de Pink Floyd je m'oppose totalement à ça. D'ailleurs il me semble que c'est la période où ils étaient le plus consommateurs de produits qu'ils ont pondu un des albums que je deteste le plus... Ummagumma...
Je dénonce donc les deux ! Et la culture de la défonce. Et la consommation de psychotrope, comme tu dis, pour booster la créativité.
Comme pour le sport, j'estime que c'est tricher.

Pour Pete Doherty, c'était encore une digression... sauf que je le deteste vraiment. On encense ce mec en disant que c'est un génie. D'un ce n'est pas un génie, c'est juste un mec qui écrit quelques bonnes chansons de pop. Il n'y a rien de réellement novateur dans son travail. Et de deux on en parlrait pas autant si il n'y avait pas toutes ces frasques autour de ses "défonces" régulières.

EDIT by Neithan : Mince Rouge a posté entre temps. Attention vieil ami, ne te méprend pas sur le sujet de la conversation. Nous n'essayons pas d'inciter à la débauche ni à la saoulerie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Estebahn
Maître du Savoir
Maître du Savoir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2145
Age : 27
Jeux Préférés : Soul Reaver, Morrowind, Way of the Samurai
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Mar 22 Sep 2009, 20:58

Neithan a écrit:
Don a écrit:
est-ce que ça ne serait pas plus juste de dire que la drogue "se substitue" finalement à l'imagination ?

Je ne suis pas sûr... Pour tout te dire je n'ai jamais pris de drogues dites dures et je ne suis déja pas grand consommateur de drogues douces.
Oui, je suis dans le même cas que toi (j'ai juste l'image de la pilouze de LSD qui fait voir des arcs en ciel : tu vois, je ne pense bien-sûr pas non plus que ça remplace à 100% l'identité, mais le vécu dépendra vachement de ce que tu as pris et de ce qui t'entoure, musique, bruits, lumières - non ?).

(Enfin, j'avoue que je ne te réponds pas pour relancer le débat, je suis d'accord quand tu dis que ça ne sert à rien de poursuivre si c'est juste pour extrapoler. J'étais surtout curieux de savoir ce que la partie écrite dans le tram avait donné à la relecture : alors, verdict ? laughing)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluelemon
Roi des Boulets
Roi des Boulets
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1773
Projet(s) en cours : Galaxia,Projet de Bruno,Ketanex,Empire of Stagnum, Ether
Niveau Rpg Maker : exceptionnel
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Jeu 01 Oct 2009, 00:18

Je ne sais pas vraiment quoi dire, j'ai un peu peur de passer pour l'idiot qui fait celui qui sait mais bon comme c'est un point de vue MON point de vue ça ne coute rien de la partager et de le remettre en question.

Je ne sais pas vraiment quoi penser pour ma part ça ne m'ai jamais venu à l'esprit, mais c'est vrai que l'idée est plutôt tendance, trouver LE riff à 3h du mat avec un bouteille de vodka c'est quand même stylé.

Mais chez moi la créativité est quelque chose de tellement naturel, à tel point que j'en ai trop, si je passe trop de temps sans créer un truc je me met à dessiner, à jouer , à maker puis m'inscrire sur un forum,ect...
un genre d'hyperactivité de l'imagination, la preuve il y a encore 2 ans avant que je freines j'étais tellement bouffé par le dessin que dans la rue le moindre élément faisait inconsciemment dans mon cerveau l'objet d'un tas d'éventuelle composition graphique esthétique.

Maintenant pour la musique et le texte c'est différent, j'aurais besoin de technique et de culture, l'oreille est moins sollicitée que la vue c'est moins évident.

Alors mettre de la drogue pour optimiser toussa trouver LE truc alors que les idées viennent toutes seuls, bah..en fait voilà pourquoi la question ne s'est jamais posée pour moi.

Je penses que la création est une histoire de plusieurs chose : le don déjà,

ensuite la sensibilité qui me parait le sinequanone je veux dire par là que c'est elle qui fait percevoir la beauté et le potentiel esthétique d'un événement ou d'une chose et je penses que des gens sont tellement fermé au monde extérieur tellement replié face aux agressions extérieurs qu'ils se privent volontairement de l'émotion estimant que ça n'est pas utile. Mais bon là encore ça se dvpt mais ça fait aussi parti du don, on nait avec beaucoup ou peu de sensibilité et suivant on choisit ou non inconsciemment de la cultiver.

Alors peut être que la drogue ou l'alcool permet de casser ça et de ressentir l'espace d'un temps les émotions, le monde différemment.
Une manière de stopper l'anesthésie.

Je penses que pour certains c'est ainsi, c'est nécessaire. Pour d'autres comme moi c'est superflu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuke
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 556
Age : 21
Projet(s) en cours : trouver la paix intérieure
Niveau Rpg Maker : à peu près 2e étage
Jeux Préférés : monter sur les genoux des vieux
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Jeu 01 Oct 2009, 17:51

Citation :
Mais chez moi la créativité est quelque chose de
tellement naturel, à tel point que j'en ai trop, si je passe trop de
temps sans créer un truc je me met à dessiner, à jouer , à maker puis
m'inscrire sur un forum,ect...
un genre d'hyperactivité de
l'imagination, la preuve il y a encore 2 ans avant que je freines
j'étais tellement bouffé par le dessin que dans la rue le moindre
élément faisait inconsciemment dans mon cerveau l'objet d'un tas
d'éventuelle composition graphique esthétique.

Je suis toi

Bah heu oui, en fait. Si tu est "naturellement" créatif, l'alcool ne peut pas vraiment avoir des malfaits. Enfin, ça va peut-être abstraire tes idées, t'en donner des nouvelles, créer quelque chose de plus original que ce que c'était à la base. Ou alors ça, c'est la drogue qui fait voir les arcs en ciels en spirale avec des chupa chups qui traversent le passage piéton.
J'ai jamais été saoul, en même temps à 13 ans ça pourrait être mal vu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/clemright
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Dim 04 Oct 2009, 11:54

Don a écrit :
Citation :
mais le vécu dépendra vachement de ce que tu as pris et de ce qui t'entoure, musique, bruits, lumières - non ?

On est d'accord alors on dirait. :^^:

Blue a écrit :
Citation :
Je penses que la création est une histoire de plusieurs chose : le don déjà

Attention, je n'ai jamais dit qu'un désinhibant donnait de bonnes idées !
Je ne lançais absolument pas l'idée d'optimiser sa créativité !
Jamais je n'ai parlé de qualité ! Il laisse juste libre court à ses idées, sans tri ni reflexion, qu'elles soient bonnes ou mauvaises !

Le talent, ou le don, sont donc hors sujet(même si je suis d'accord avec toi sur ce point).

Citation :
on nait avec beaucoup ou peu de sensibilité et suivant on choisit ou non inconsciemment de la cultiver.

Le truc c'est ça. L'idée de laquelle on s'approche avec Don c'est que cette sensibilité(faible ou forte de nature)se retrouve exacerbé l'espace d'un instant. Cela peut même la denaturer selon la personne. Sa capacité à supporter la substance étrangère, son inconscient.

Ozu a écrit(lui aussi) :
Citation :
J'ai jamais été saoul, en même temps à 13 ans ça pourrait être mal vu .

Je veux !
Il parait que ce n'est pas compatible avec une bonne croissance, tout comme le tabac(c'est vrai que j'ai un pote qui fume depuis ses 14 ans et ce n'est pas un géant musclé...) laughing

Bref, sinon pour faire plaisir à Don j'ai tapé mon pseudo texte. Ce n'est pas fini et je ne le finirai pas. Pour répondre à notre sujet, je dirai que ça n'aide pas à avoir de meilleures idées...

L'idée de ce texte c'était de décrire un mec qui se reveil d'une sieste sur la plage... Quel fausse bonne idée. Je n'ai peur de rien, je le glisse dans ce spoiler !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Estebahn
Maître du Savoir
Maître du Savoir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2145
Age : 27
Jeux Préférés : Soul Reaver, Morrowind, Way of the Samurai
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Lun 12 Oct 2009, 17:11

Neithan a écrit:
j'ai tapé mon pseudo texte.
[...]
Quel fausse bonne idée.
Quoi ? Oh mais non, arrête, c'est super bien ton truc ! laughing Je ne lis pas assez pour dire si tu as torturé tous les clichés du genre, mais je me serais vraiment laissé prendre* si on avait eu la suite.
C'est de faire se réveiller ton héros dans le sable qui t'a déplu après coup ?


* Par l'histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluelemon
Roi des Boulets
Roi des Boulets
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1773
Projet(s) en cours : Galaxia,Projet de Bruno,Ketanex,Empire of Stagnum, Ether
Niveau Rpg Maker : exceptionnel
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   Lun 21 Fév 2011, 21:50

Bon je voulais relancer un peu le topic, et surtout nuancer mon propos car l'eau a coulé sous les ponts depuis et je ne suis pas tout à faire d'accord avec Bluelemon version 2009.

Au passage j'ai relu tout vos posts histoire de me remettre dans le bain.

Je trouves que l'article est particulièrement bien choisi : alcool et inspiration.

Qu'est ce que l'alcool ? une molécule machin qui a des effets rigolos sur le système nerveux.

Qu'est ce que l'inspiration? Une force occulte, rare et capricieuse qui vous tombe dans l'occiput et vous pousse à faire des trucs pseudoartistiques. (rien à voir avec l'admin contesté du même nom)

Moi je penses qu'on peut trouver des choses intéressantes avec ou sans alcool.

Une balade romantique avec les oiseaux et le soleil toussa au bord d'un lac charmant peut autant inspirer qu'un état d'ébriété contenu dans un bus à 5 h30 du mat' sous la pluie.

Nous avons parler de sensibilité. Mais en plus de l'intensité, il faut aussi définir la nature.
Sommes nous plus receptif à l'ambiance dark et solitaire du baroudeur dans la nuit noir et obscur ou à la majesté du soleil couchant des cheveux reflétant de notre bien aimée?

Et en fait comme d'hab je dirais que nous sommes un peu toussa plus ou moins et qu'au final tu as eu de la chance d'écrire un texte plutôt sympa grâce à une cuite.

Mais tu dois savoir, Neithan, avec la pratique, que l'inspiration ne se déclenche pas par simple commande.

Oui l'alcool peut déclencher de l'inspiration mais pour moi ce n'est pas systématique.
Après c'est aussi un entrainement, comme on le disait plus on travaille sa sensibilité plus on a d'inspiration.

Et inversement plus on travaille ses alcools moins on y est sensible. Gros paradoxe. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alcool et Inspiration   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alcool et Inspiration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens utiles et ressources^^
» Mes premières impressions....
» Take A Drink To Get Drunk ! [PV Taichihuahua]
» 5,58 grammes d'alcool
» [Banniere] Savane (Manque d'inspiration)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fusion :: SALLE DES PAS PERDUS :: La Tribune de Fusion :: Points de Vue :: Archives-
Sauter vers: