AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Replay Value

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Replay Value   Mer 27 Mai 2009, 20:05

Ola compagons !
Depuis quelques semaines me trotte dans la tête cette idée de topic.

Ici j'ai envie de parler de ces jeux qui laissent une mauvaise première impression. Mais quand même, pour certains jeux ont ne peut se résoudre à ne pas leur donner une seconde chance.

Voilà l'idée, exposer ici ces nouvelles (ou non) impressions.
Bien sûr j'espère que vous aussi aurez envie de participer et de rédiger vos avis. Il est à noter qu'un certains nombres de spoilers risquent d'être présent.

J'ouvre le bal avec...

FINAL FANTASY IX


En effet. Ma première partie de ce jeu ne m'avais pas laissé un souvenir inoubliables. Il faut dire que au même moment tourné, sur la console de mon frère, Suikoden II (qui allait devenir mon jeu culte) et que le désire de faire celui ci se faisait atrocement sentir. Cette partie de FFIX en a donc sûrement fait les frais.

Malgré tout je suis allé au bout de l'aventure et tout un tas d'élément du scénario ou du gameplay m'ont profondément exaspéré...
Puisque je dois les nommer m'ont particulierement géné :
-La lenteur du jeu, même réglé au plus rapide la barre d'ATB se remplit aussi vite qu'un seau d'eau percé...
-Le système de "Transe", les limites de cet épisode. Aléatoire et d'intêret variable d'un personnage à l'autre.
-Le scénario et son copier coller à la saga Dragon Ball.

Rentrons à présent dans le vif du sujet. En un mot ma deuxième vraie expérience de FFIX se résumera à : Fabuleux !
Oui, j'ai totalement revu mon jugement.
Bien sûr le jeu est toujours aussi lent et l'on a envie de balancer son pad quand en plus Djidane loupe ses vols à répétition.
Mais on s'y fait au bout d'un moment, à mesure que son équipe s'étoffe ainsi que leurs compétences. Organiser ses assauts ce fait donc de manière plus stratégique. Pendant que le premier attaque on prepare celui du troisième, etc. A quatre tout roule finalement. mais c'est vrai que au début du jeu, avec seulement Djidane ans ses rangs... C'est lent. Le système a vraiment été pensé pour quatres personnages.
Pour les vols à répétition de Djidane, je me suis aperçu qu'un bon leveling permet de limiter les échecs.
Le système de Transe que je conspuais n'a finalement pour seul défaut que sa venu aléatoire. Ne pas pouvoir controler le déploiment de cette force reste dérangeant. Mais une transe favorisera la brutalité, l'autre le soutien. Tarask, par exemple, est une grosse brute Mais c'est aussi un personnage qui appartient à la classe des moines. Il peut ainsi soigner un par un par un ses collègues, les ranimer. Mais en transe ses capacités s'appliquent à tous. Dagga et Eiko, deux invokeurs, deux adeptes de la magie blanches. La transe de la premiere servira à invoker une créature qui reviendra tout les tours restant du combat, la deuxieme utilisera magie blanche +. Soit deux magies par tour. Il est donc possible de jouer à FFIX d'une façon totalement différente de sa précédente partie. Un aspect stratégique se fait grandement sentir.
Les personnages sont tous extrêment attachants et se completent les uns les autres, tous partent avec une psycologie bien établie. Ils ne s'en écarteront pas mais s'étofferont. Même si tous n'ont pas le même intêret
, ils sont tous les 8 trés(trés)travaillés. Et là où c'est parfait, c'est que les personnages secondaires, les méchants ont également cette profondeur !
la bande des Tantalas, l'entourage de la reine Branet, le roi Cid et... Kuja !

A la base, je n'ai vu que la flagrante similarité avec Dragon Ball.
*Attention Spoiler*
Un garçon doté d'une queue de singe qui est envoyé sur la planète Héra pour la détruire. Finalement il y est abandonné et y grandira comme n'importe quel habitant de cette planète, sa planète d'adoption.

Puis surgit son "frère", qui n'a pour seul but que de détruire Héra, et protègera ses amis de ses origines.
Et à la fin surgira un boss qui semble surgir de nul part... Et on se dit : "c'est trop nul...".

Mais non, ce n'est pas si simple. le design enfantin et la légèreté de certains dialogues ne sont qu'un leurre. Nous avons entre les mains l'un des FF les plus matures et profonds de la saga. Les thèmes principaux du jeu ?

La mort et comment vivre jusque là.
Loin de tout manichéisme FFIX nous offre un voyage complexe sur les nombreuses définitions de la vie.
Chaque héros a sa propre définition(ou croit l'avoir) et la fera mûrir au contact des autres.

Aprés, évidemment le scénario sous certains aspects semble toujours aussi similaire à la série d'Akira Toriyama. Mais en apparence seulement.
je pense que les points communs sont voulus. Peut-être pour rendre hommage à une certaine génération de joueur, ou à l'auteur.
Je ne sais pas. Par contre ce que j'ai vu, ce qu'une idée peut être similaire d'une autre à la base mais la façon dont elle sera traité fera toute la différence.
Pas de longueur inutile pour FFIX. Djidane ne se prendra pas la tête comme Cloud (FFVII) l'a fait ! Non, il reprendra le dessus et son caractère habituel trés vite.
Un personnage ne parlera pas à la place d'un autre, ne dira pas une phrae qui sort de son caractère. Le jeu prendra juste le temps de développer chaque protagoniste. Jamais on ne s'attardera inutilement sur un.
Tout est logique, tout coule de source. Il y a une grande maîtrise dans ce jeu, l'aboutissement des FF dit classique.

Bon, c'est vrai que la fin est un peu abrupte. Que le cristal n'arrive que trés trés tard dans le scénario et Darkness, le boss final, semble sorti de nul part.
Mais en fait non, ce qu'il faut comprendre là c'est une lutte aux portes de la mort pour pouvoir vivre encore. Et ne pas accepter la fatalité.
Ce n'est pas trés explicite mais tout s'embrique au final.

Je crois que à chaque fois que l'on fini un Final Fantasy on se dit : "c'est le meilleur, c'est mon préféré !".
Je me suis dit ça ce coup ci. Le chef d'oeuvre de Sakaguchi dans la plus pur tradition des FF. Et je me le dirai sûrement, pour d'autres raisons lorsque je rejourai à Final Fantasy VIII...

Mais Final Fantasy IX est un chef d'oeuvre. Si vous vous en doutez relancez vous dans une parte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Estebahn
Maître du Savoir
Maître du Savoir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2145
Age : 27
Jeux Préférés : Soul Reaver, Morrowind, Way of the Samurai
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Replay Value   Dim 31 Mai 2009, 15:01

Ah ! [Don hypocrite] Très sympa comme idée de topic, j'aime vraiment.
Rah, mince... je fais quoi, je me fends d'un pâté ? Allez, vendu :p.

Sur FFIX, j'avoue que je ne rejoins pas ton avis. J'ai vécu l'expérience inverse : j'ai lancé le jeu en étant très bien disposé, sans être hanté pas le spectre d'un autre bon soft, et je l'ai fini.
Et la seconde fois... ben, en fait, il n'y en a jamais eu.

Neithan a écrit:
Tout est logique, tout coule de source. Il y a une grande maîtrise dans ce jeu

[...]

Nous avons entre les mains l'un des FF les plus matures et profonds de la saga.
Je suis d'accord avec toi sur ce point : c'est vrai que j'en garde le souvenir d'un très bon RPG, qui laisse clairement plus une impression de "fini et soigné" que les épisodes précédents. Avec la réalisation de haute volée qu'on connait à Square.

Pourtant, ben, je serai loin d'aller aussi loin que toi dans l'éloge [Don hypocrite]. J'ai gardé le souvenir d'un scénario honnête (quoiqu'un peu téléphoné sur la fin, mais ça tu es déjà revenu dessus), mais mon impression globale, elle reste celle d'une histoire qu'on oublie. Je ne sais pas trop comment décrire ça - à partir d'un certain stade, c'est comme si tout était cousu de fils blancs. Comme si l'enchaînement des évènements ne parvenait qu'à surprendre à moitié, et que la thèse développée se donnait finalement beaucoup de mal pour prêcher des convertis. Pour faire baigner dans l'humanisme un gentil joueur qui n'en demandait pas tant.

Par exemple, je pense à l'histoire des mages noirs, qui m'en avait touché une sans faire bouger l'autre... est-ce que je suis complètement passé à côté du jeu ? J'avais pourtant pas enfilé mes œillères de fanboy, à l'époque (:p). Et tu sais que j'ai aucun appriori sur les univers enfantins... mais j'ai gardé l'image de quelque chose d'assez aseptisé (ouh, les grands mots !). Appliqué sur la forme, mais qui nous fait mariner dans la bien-pensance d'un bout à l'autre.
A part Vivi (tellement il était atypique), aucun personnage n'a vraiment trouvé grâce à mes yeux.

Encore une fois, je ne dis pas que le jeu est mauvais ou raté. C'est juste que, je ne sais pas, là mayo n'a pas pris avec moi. Du coup, j'arriverais très difficilement à le mettre sur un pied d'égalité avec le VI ou le VII.
Enfin, j'avais prévu d'y rejouer bientôt de toute façon, alors je t'en reparlerai à ce moment là (en sachant un peu mieux de quoi je parle, pourquoi pas : tous les espoirs sont permis clown).

Neithan a écrit:
l'aboutissement des FF dit classique
Hm, hm, hm confused.

Neithan a écrit:
Et je me le dirai sûrement, pour d'autres raisons lorsque je rejourai à Final Fantasy VIII...
Au passage, je trouve ça marrant que tu prévoies précisément le VIII pour ta prochaine fournée - je l'ai refait il y a pas si longtemps, et je considère justement que le problème se pose exactement de la manière inverse : l'histoire manque de maîtrise (je crois que c'est bien le seul FF pour lequel les sites spécialisés proposent plusieurs clés de compréhension pour les dernières heures et le dénouement Laughing), mais il a une saveur (du point de vue de l'ambiance, de l'univers, des personnages) que je ne retrouve pas chez le IX.

Heu... j'espère ne pas être trop hors sujet par rapport à ce que tu prévoyais pour le topic. J'ai aussi en tête un jeu pour lequel je m'y suis (heureusement) pris à deux fois, mais mon post est déjà assez chargé, je me garde ça pour une prochaine fois :p.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Replay Value   Lun 01 Juin 2009, 00:02

Aaaah, ça interesse quelqu'un ! Génial !
J'espère honnêtement que d'autres articles suivront et qu'ils ne seront pas postés par moi confused

Citation :
J'ai vécu l'expérience inverse : j'ai lancé le jeu en étant très bien disposé, sans être hanté pas le spectre d'un autre bon soft, et je l'ai fini.
Et la seconde fois... ben, en fait, il n'y en a jamais eu.

Justement, je précise bien que c'est ma deuxième partie qui me laisse cette bonne impression et non la premiere, qui elle n'était pas trés bonne.


Citation :
mon impression globale, elle reste celle d'une histoire qu'on oublie. Je ne sais pas trop comment décrire ça - à partir d'un certain stade, c'est comme si tout était cousu de fils blancs. Comme si l'enchaînement des évènements ne parvenait qu'à surprendre à moitié

Je vois ce que tu veux dire... Mais on contraire de toi je trouve que c'est presque une force. Tout coule de source, quand Djidane prend une décision on se dit : "evidemment, il ne pouvait pas choisir une autre option.".
Parce que les personnages sont cohérents envers eux même ! On fini par tellement bien les connaître que l'on pense pour eux. Evidemment le scénario n'a pas les rebondissements de FFVI ou de FFVIII. Son scénario, sur le papier, ne tient pas la comparaison. Mais Square nous prouve qu'avec une idée simple on peut faire beaucoup. C'est en tout cas mon avis.


Citation :
A part Vivi (tellement il était atypique), aucun personnage n'a vraiment trouvé grâce à mes yeux.

C'est clairement le personnage le plus attachant du jeu, je suis bien d'accord avec toi. Mais, vraiment je t'encourage à retenter l'expérience et de focaliser ton attention sur l'équipe entière.

Citation :
Enfin, j'avais prévu d'y rejouer bientôt de toute façon, alors je t'en reparlerai à ce moment là

C'est ce que je viens de dire ! clown

Pour conclure, je pense que si ce jeu m'a donné envie de le refaire et m'a autant plu c'est sans doute car j'ai actuellement une prédisposition pour ces ambiances là, bie old school(là je rejoue à Suikoden premier du nom content ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bienheureux
Luthiste
Luthiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 363
Age : 31
Projet(s) en cours : Ruelles de Cisterce (RMXP) et La Saga du Roi Thorgrim (RMXP)
Niveau Rpg Maker : On a pas vu pire depuis Raspoutine
Jeux Préférés : Fallout, Planescape Torment, Dawn of War, Mass Effect, Stalker, Silent Hill, Half-life, Undying, Condemned, Escape from Butcher Bay...
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Replay Value   Jeu 04 Juin 2009, 10:32

Bon, je viens vous rejoindre ^^
Moi pour le coup j'ai pas joué à la plupart des FF, donc je connais pas FFIX...
En fait on peut dire que la plupart des FF que j'ai essayé m'ont laissé une super mauvaise première impression et que j'ai même pas voulu les finir!
Je serais plutôt sur l'autre branche du RPG, moi c'est Planescape Torment qui m'avait laissé un mauvaise première impression, et finalement j'ai changé d'avis (peut-être avec l'âge laughing ).

La première fois que j'y ai joué j'ai pas accroché aux dialogues interminables et compliqués, j'avais l'impression que les développeurs déblatéraient à mort sur leur univers et que ça grossissait le jeu pour rien (j'était con à l'époque).
Donc en effet y'a des tonnes de dialogues et pas beaucoup d'action comparé à d'autres, mais en même temps l'univers le mérite bien; après avoir fini le jeu je pense que c'est l'univers de RPG le mieux réussi auquel j'aie joué, et le plus original. Les personnages aussi sont bien développés et originaux, le fait de jouer un personnage immortel est plutôt intéressant, puisque ça coupe la source de la plupart des RPG qui est la recherche de puissance, étant donné qu'il est déjà immortel et donc presque un dieu; le scénario peut s'orienter ailleurs. Pour moi c'est ça qui fait que le scénario est aussi recherché (il y a aussi l'univers planescape dérivé d'une collection d'une trentaine de jeux papier mais bon ^^)

Enfin bref finalement en y rejouant quelques années plus tard j'ai adoré; maintenant les graphismes vieillissent mal, alors c'est le moment de s'y remettre avant qu'ils deviennent trop moches ! :^^:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Replay Value   Jeu 04 Juin 2009, 17:51

Ta petite description a attisé ma curiosité Le Bienheureux, donc je suis allé me rensegner un peu plus sur le soft que tu nous présentes.

Maintenant je comprends que les FF t'ennuient. Juste en regardant ta liste de jeux favoris on voit que tu es plus attiré par un style de RPG (et de jeu tout court !) plus occidental.

Ce jeu à été réalisé par les concepteurs de Baldur's Gate si j'ai tout compris et je m'attendais donc à retrouver un clone. Mais non ! On dirait plutôt un subtil mélange de Fallout et de Baldur's Gate. Fallout car apparament les situations peuvent être déliées par le dialogue et non pas obligatoirement la castagne.

Franchement ça a l'air sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Estebahn
Maître du Savoir
Maître du Savoir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2145
Age : 27
Jeux Préférés : Soul Reaver, Morrowind, Way of the Samurai
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Replay Value   Dim 07 Juin 2009, 11:55

Neithan a écrit:
Justement, je précise bien que c'est ma deuxième partie qui me laisse cette bonne impression et non la premiere, qui elle n'était pas trés bonne.
Ah, oui oui, je disais ça dans le sens où la première fois, tu avais raté ton rendez-vous avec l'amour (alors qu'au contraire, j'étais très enthousiaste dès le début, et c'est en le faisant d'un bout à l'autre que j'avais été un poil déçu au final).

Neithan a écrit:
Mais on contraire de toi je trouve que c'est presque une force. Tout coule de source, quand Djidane prend une décision on se dit : "evidemment, il ne pouvait pas choisir une autre option.".
Oui, je vois très bien ce que tu veux dire.

Neithan a écrit:
Mais, vraiment je t'encourage à retenter l'expérience et de focaliser ton attention sur l'équipe entière.
Yep, c'est noté. D'autant que maintenant, j'aimerais bien aller au bout de cette discussion... alors ma foi, eh bien, rendez-vous pris ! pirat

Sinon Le Bienheureux, pareil que Neithan, ta description m'a beaucoup donnée envie de m'y intéresser (les RPGs/hack'n'slash sur PC, je connais assez mal, mais je sais qu'il y a des perles).


Final Fantasy VI


" Ooooohhh... encore ?! "
Ben, heu... voui ? Embarassed C'est un jeu que j'ai découvert pour la première fois sur Playstation, quand il avait été réedité en 2002 (c'était la folie des portages de l'époque, avec 3 ou 4 packs Anthologie différents, si vous vous souvenez).

J'avais dévoré sa suite, j'avais dévoré la suite de sa suite, alors quand je l'ai vu dans le rayon, même avec le macaron "Jeu en Anglais, manuel en Français", mon cœur n'a fait qu'un bon. Zou, la galette dans le lecteur sitôt rentré chez moi, je regarde les Magitek Armors marcher sur Narshe dans un petit mode 7 très stylé. La 2d est très jolie, la musique me transporte... et je suis en surkiff !
A un détail près, je ne parle pas un traître mot d'anglais.

Bon, je te/vous passe mes premières tentatives, avec un jeu en coopérative en compagnie d'une sœur qui inventait au moins autant qu'elle traduisait :p. Quelques années plus tard, je me replonge dedans et m'y mets réellement. J'apprécie beaucoup de refaire le début du jeu... mais davantage parce qu'il a sur moi ce petit effet madeleine de Proust ("ah ouiiii, fallait voler les rippes du marchand ! Olala, qu'est-ce que j'avais tourné en rond ici ! laughing" "ah ok, donc en fait c'est ça que le mec disait avec une traduction correcte Laughing") que parce que je reconnais objectivement des qualités à l'œuvre.
Dépassé le stade où la nostalgie fait effet, je me retrouve devant un jeu que je trouve assez fade : l'humour est mignon mais particulier, les enjeux pour certains personnages me glissent totalement dessus (n'ayant vu aucun de ses rêves, Shadow pour moi, c'est juste un ninja qu'on a voulu badass, mais qui tient plus du folklore suranné qu'autre chose ; les développements sur Sabin et Edgar, deux persos que je prend systématiquement dans l'équipe, qui tiennent pour moi en 10 minutes incorrectement traduites - d'une manière générale, les héros totalement interchangeables passé leur introduction). Plus j'avance, moins l'histoire et ses nouvelles articulations me convainquent (avec l'impression tenace que la sauce est rallongée par endroits : Strago ?!).

Passée l'intégration de Strago dans l'équipe, justement, je me retrouve dans un dongeon de lave que je crois être un prélude à un AUTRE donjon, un dernier donjon, type grande tour ou caillou suspendu, et dont la traversée mettra fin à l'histoire. Et manque de bol... je patauge LITTÉRALEMENT dans ce passage silent. Mon équipe est mal foutue, la traversée du niveau me paraît interminable et je vois mon niveau d'items baisser dramatiquement. Il faudrait que je passe par une sévère séance de levelling ; mon demi-tour à mi-chemin pour retrouver l'air frais est encore malaisé ; ça me gave.

J'éteins la console en ayant vraiment l'impression d'avoir fait le tour de la question, et même sans avoir l'intention d'abandonner, rien ne me donnera envie d'y revenir.

_______________________
__________________


Il y a quelques mois, je me procure la cartouche originale sur SNES. Le jeu est débarrassé de ses lenteurs (genre, heu, les 20 secondes de chargement à chaque entrée et sortie dans le menu ? content) et je lis maintenant couramment l'anglais.

Je redécouvre un très bon RPG, et je suis en mesure de lui reconnaître des qualités ludiques sans avoir besoin de lui trouver d'excuses (l'injuste "... oui, mais pour l'époque..." de rigueur quand on parle de vieux jeux, qui est malheureusement souvent lourd de sens).

Et SURTOUT, surtout... arrivé à là où je m'étais arrêté, je reçois une sacrée claque : je ne m'étais pas arrêté juste avant la fin, mais juste avant la moitié du jeu. La nuance est d'importance, puisque je ne parle pas juste d'une durée de vie plus longue - à partir de ce stade, c'est un nouveau jeu qui commence à l'intérieur du jeu.
Un vrai second souffle.

[SPOILER]

Le jeu nous montre alors les héros s'élancer à l'assaut de l'Empereur, et échouer. La seconde partie de l'histoire s'ouvre sur un monde ravagé, dans lequel Kefka, le général fou, a pu atteindre un état de grâce semi-divine. Contemplative, sinistre, dramatique, cette seconde partie s'autorise beaucoup d'audaces : un environnement totalement ouvert, une équipe de héros dispersés à réunir (ou pas), des quêtes annexes à foison.
Et surtout, une séquence supplémentaire pour CHAQUE personnage, qui vient faire écho aux pistes ouvertes en première partie, qui affine réellement leur psychologie, qui apporte une conclusion à leur histoire personnelle.

Et c'est magistral.

[SPOILER]

Voilà pour moi [Don hypocrite].

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neithan
Ménestrel
Ménestrel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 32
Projet(s) en cours : "Ilyenaunmaisilfautbosserdessus"
Niveau Rpg Maker : On n'arrete jamais d'apprendre
Jeux Préférés : Suikoden II---Dragon Quest : L'Odyssée du roi maudit---Baten Kaitos
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Replay Value   Dim 07 Juin 2009, 23:36

Personne ne réagit ?
Non ? Bon, j'attendais de voir si quelqu'un d'autre aller s'intégrer à la discussion mais je n'y tiens plus !

C'est marrant que tu aies choisi FF VI... Je me rappelle qu'à l'époque on comparait beaucoup FFIX à FFVI, ne serait ce que pour son équipe "ouverte" (dans le sens, pas de vrai leader ou personnage principal imposé !). Mais au final ce n'était vrai que pour le plus anciens des deux :^^:

Oui je me souviens de tout ces packs qui sont sortis à cette époque. Jusqu'alors nous autre, petits européens, n'avions aucune chance de poser nos pattes sur les ancetres du Final Fantasy avec lequel nous avons découvert la saga.
Et j'ai pu essayer Final Fantasy VI.
J'ai moi même dû faire deux parties pour profiter de l'histoire à 100%.

Et malheureusement je ne suis toujours pas arrivé au bout... Embarassed
La faute à un levelling trop peu fréquent de ma part.

Don a écrit :
Citation :
Mon équipe est mal foutue, la traversée du niveau me paraît interminable et je vois mon niveau d'items baisser dramatiquement. Il faudrait que je passe par une sévère séance de levelling ; mon demi-tour à mi-chemin pour retrouver l'air frais est encore malaisé ; ça me gave.
Voila, ça illustre parfaitement le défaut que je trouve encore au jeu. Je sais que tu décris un autre passage mais j'ai, pour ma part(et sur ma dernière partie), j'ai bêtement bloqué sur le dernier(?)boss. Car mes niveaux étaient trop faibles. Bon, c'est surtout de ma faute mais il faut avouer que les niveaux ne montent pas trés vite. A ça tu ajoutes une histoire tellement prenante que tu n'as qu'une envie... continuer sans t'arreter !

Don a écrit :
Citation :
un nouveau jeu qui commence à l'intérieur du jeu.
Un vrai second souffle.
C'est vrai que je me rappelle avoir frétillé d'exitation à ce moment là.
Tout prend une nouvelle dimension, les personnages sont sublimés et l'engouement ne cesse de croître. Ce jeu est vraiment un must dans la maîtrise de la narration.

Miam j'ai envie d'y rejouer ça y est...
Alors; Je dois finir Suikoden 1, essayer Planescape Torment et replonger dans Final Fantasy VI.Il faut aussi que je fasse mes courses car mon frigo es vide, que je lave ma voiture... Nom de nom... Je sais pas si j'aurai le temps de tout faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Replay Value   

Revenir en haut Aller en bas
 
Replay Value
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris Premiere et Téva disponible en Replay sur la Bbox
» M6 Replay
» Paramount Channel Replay
» M6 Replay sur Bbox TV en octobre (MAJ: 30/09/2010)
» Soucis avec les replay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fusion :: SALLE DES PAS PERDUS :: La Tribune de Fusion :: Points de Vue :: Archives-
Sauter vers: